Catéchisme sur l’Annonciation

L

Demande. Quelle fête célébrons-nous le 25 mars prochain ?
Réponse. La Fête de l’Annonciation de la sainte Vierge, ou plutôt l’Incarnation de Notre Seigneur annoncée à sa très sainte Mère.

D. Pourquoi appelle-t-on cette fête l’Annonciation de la très sainte Vierge ?
R. Parce que ce fut en ce jour que l’Archange Gabriel annonça à la sainte Vierge qu’elle serait Mère de Dieu.

D. L’Eglise célèbre donc deux fêtes en ce jour ?
R. L’Eglise célèbre l’Incarnation de Jésus-Christ & la Maternité divine de la très sainte Vierge.

D. Comment s’accomplit le mystère de l’Incarnation ?
R. Le mystère de l’Incarnation s’accomplit par l’opération du Saint Esprit.
Explication. L’auguste Vierge que Dieu avait choisie pour être la Mère de son Fils demeurait à Nazareth, attendant comme les autres fidèles la Rédemption d’Israël, & ne sachant point la part qu’elle devait y avoir. L’Ange Gabriel, envoyé de Dieu, entre dans le lieu de sa retraite, & lui dit : Je vous salue, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie au-dessus de toutes les femmes. Marie, troublée à ce discours, songeait, sans proférer une parole, d’où pouvaient venir des éloges qu’elle n’attendait pas. Ne craignez rien, continua l’Ange, vous avez trouvé grâce devant Dieu : vous concevrez, vous mettrez au monde un fils, & vous lui donnerez le nom de Jésus : il sera grand, & il sera appelé le Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu le placera sur le trône de son père David : il règnera éternellement dans la maison de Jacob, & son règne n’aura point de fin. Marie, entendant l’Ange lui annoncer qu’elle deviendrait mère, rompt le silence qu’elle avait gardé jusqu’alors. Comment ce que vous dites, répond-elle, pourra-t-il s’exécuter ? Je fais profession de virginité, & je suis décidée à demeurer toujours vierge. Rien n’est impossible à Dieu, répond l’Ange, vous deviendrez mère par un miracle : le Saint Esprit descendra en vous, & la vertu du Très-Haut opèrera tout ce que je vous annonce : c’est pourquoi l’Enfant qui naîtra de vous sera le Saint par excellence : il sera appelé & sera en effet le Fils de Dieu. Marie, assurée qu’elle deviendrait mère sans cesser d’être vierge, animée de la foi la plus vive, & pénétrée des sentiments de la plus profonde humilité, répond à l’Ange : Je suis la Servante du Seigneur : je n’ai point d’autres volontés que les siennes : que tout s’accomplisse en moi de la manière que vous me l’avez annoncé. A ces mots, l’Ange se retire ; par l’opération du Saint Esprit un corps humain est formé dans le chaste sein de Marie de son sang virginal ; Dieu crée pour ce corps une âme très parfaite, & le Fils de Dieu s’unit personnellement à ce corps & à cette âme.

D. Pourquoi le Fils de Dieu s’est-il incarné, c’est-à-dire fait homme ?
R. Pour nous délivrer du péché, & de l’enfer, & pour nous sauver.

D. Que devons-nous admirer davantage dans l’Incarnation du Sauveur ?
R. Nous devons admirer l’amour infini de Dieu pour nous.
Explication. Dieu, dit saint Paul, a aimé les hommes jusqu’à leur donner son Fils unique. Ce Fils adorable, égal au Père, a consenti pour nous sauver à s’unir à notre chair ; & l’Esprit Saint, par son opération toute-puissante, a formé le corps dans lequel il a souffert pour expier nos péchés. Dieu seul peut comprendre l’immensité d’un pareil amour. C’est à nous d’admirer, d’adorer, de sentir ce qu’une bonté si inconcevable exige de retour.

D. Le Sauveur dans son Incarnation s’est-il vraiment fait homme comme nous ?
R. Oui, il s’est revêtu de toutes nos infirmités, & n’en a excepté que le péché & l’ignorance.

D. De quelle vertu la sainte Vierge nous donne-t-elle l’exemple dans le mystère de l’Incarnation ?
R. La sainte Vierge nous donne l’exemple du plus parfait amour pour la pureté, d’une humilité profonde, & de la foi la plus vive.

D. Comment la sainte Vierge nous donne-t-elle l’exemple du plus parfait amour pour la pureté ?
R. En renonçant à la dignité de Mère de Dieu, si pour le devenir il eût fallu qu’elle cessât d’être Vierge.

D. Comment la sainte Vierge nous donne-t-elle l’exemple d’une profonde humilité ?
R. En disant qu’elle est l’humble servante du Seigneur, au moment même où elle est déclarée Mère de Jésus-Christ.

D. Comment la sainte Vierge nous donne-t-elle l’exemple d’une foi vive ?
R. En croyant sur la parole de l’Ange une merveille qu’aucune intelligence créée ne comprendra jamais.

D. Que devons-nous faire pour entrer dans l’esprit de cette fête ?
R. Nous devons adorer profondément le Sauveur dans son Incarnation, & le remercier d’un si grand bienfait.

D. Que devons-nous faire encore en ce jour ?
R. Nous devons imiter les vertus dont la sainte Vierge nous donne l’exemple, principalement la pureté.

D. Quel fruit retirerons-nous de ce catéchisme ?
R. Ce sera de faire le jour de l’Incarnation une visite au saint Sacrement pour remercier le Sauveur de ce qu’il s’est fait homme pour nous.

Abbé Meusy, Cathéchisme des Fêtes, Besançon, 1774
Ce contenu a été publié dans Catéchisme des fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Catéchisme sur l’Annonciation

  1. Ping : Programme de l’Annonciation | Liturgia

Laisser un commentaire