Abraham Blondet – O Sancta Cœlicolis

Abraham Blondet (début XVIIème).
Chanoine et maître de la musique de Notre-Dame de Paris.
O Sancta Cœlicolis.

4 voix mixtes (SATB).
4 pages.

Voici le chœur final d’une tragédie en musique perdue : « La Céciliade, ou martyre sanglant de Saincte Cécile, patrone des Musiciens » dont le texte fut de Nicolas Soret et la musique d’Abraham Blondet. Les chœurs seuls furent publiés par Pierre Ballard en 1606. C’est un témoignage de la vénération des musiciens français – & parisiens en particulier – pour leur sainte patronne.

Les premières mesures de cette partition :
Abraham Blondet - O Sancta Coelicolis

Une réflexion au sujet de « Abraham Blondet – O Sancta Cœlicolis »

Laisser un commentaire