Saint Michel Archange, patron secondaire de la France


Michael Archangele, veni in adjutorium populo Dei (IInd nocturne, Ière antienne).

Messe chantée ce 29 septembre à 19h à Saint-Eugène.
(raccord à 18h30)

3 réflexions au sujet de « Saint Michel Archange, patron secondaire de la France »

  1. SÉQUENCE.
    Pour célébrer tes louanges, ô Roi du ciel, unis en chœur, nous voulons joindre à nos chants les concerts d’une brillante harmonie.
    C’est en ce jour que se renouvelle la fête glorieuse de Michel ; et cette solennité remplit d’allégresse la création tout entière.
    En créant les Esprits bienheureux, tu les as partagés en neuf chœurs ; et à ta volonté tu fais de ces êtres enflammés autant d’Anges appelés à exécuter tes ordres.
    Ils sont ton œuvré première ; nous sommes la dernière, créés cependant à ton image.
    Elle nous révèle la pensée divine, cette triple division d’Esprits célestes, fondée sur les offices auxquels ils sont destinés.
    D’abord l’armée des Anges, la phalange des Archanges, le chœur des Principautés ;
    Au-dessus les Vertus célestes, que surpassent les Puissances,
    Les Dominations, les Chérubins, les Trônes spirituels de la Divinité, enfin les Séraphins à la chevelure de feu.
    O Michel, prince du ciel ; Gabriel, messager du Verbe ; Raphaël, le soutien de notre vie, transportez-nous parmi les habitants du Paradis.
    Les commandements que donne le Père, qui viennent de sa divine Sagesse égale à lui, et de l’Esprit qui est une même substance, vous les accomplissez, vous tous qui par milliers de milliers êtes les serviteurs de Dieu.
    C’est dans vos rangs innombrables que le Roi, qui engendre le Verbe, place et fait participer à vos honneurs la centième brebis qu’il a recouvrée, la dixième drachme dont il est rentré en possession.
    Vous dans les cieux, nous sur la terre, élus de la divine bonté, nous faisons entendre de concert nos chants harmonieux sur les lyres et les harpes.
    Daigne le Seigneur, après les vaillants combats que Michel doit soutenir encore, agréer notre encens sur l’autel d’or ;
    Lorsque, réunis tous dans une gloire égale, nous chanterons Alléluia !

Laisser un commentaire