Chant mozarabe – Prælegendum de la messe d’un martyr ponfife

Praelegendum Hec dicit Dominus

Hæc dicit Dóminus : Ego tuli te et fui tecum, allelúia ; et interféci omnes inimícos tuos, allelúia.
Fecíque tibi nomen, allelúia, allelúia.
Voici ce que dit le Seigneur : Je t’ai choisi et fus avec toi, alléluia ; & j’ai tué tous tes ennemis, alléluia. Et j’ai rendu ton nom illustre, alléluia, alléluia. (2 Rois 7, 8-9)
V/. Beátus vir qui timet Dóminum, in mandátis eius cupit nimis. V/. Heureux l’homme qui craint le Seigneur, qui a une grande affection pour ses commandements. (Psaume 111, 1)
R/. Fecíque tibi nomen, allelúia, allelúia. R/. Et j’ai rendu ton nom illustre, alléluia, alléluia.
V/. Glória et honor Patri et Fílio et Spirítui Sancto in sæcula sæculórum. Amen. V/. Gloire & honneur au Père & au Fils & au Saint-Esprit dans les siècles des siècles. Amen.
R/. Fecíque tibi nomen, allelúia, allelúia. R/. Et j’ai rendu ton nom illustre, alléluia, alléluia.

Le Prælendendum (Antiphona Ad Prælegendum) correspond à l’Introït de la messe romaine & à l’Ingressa de la messe ambrosienne. Les livres du cardinal Cisneros lui donnent le nom d’Officium, comme au rit dominicain, chartreux & carme, il s’agit là d’une contamination médiévale avec les usages romano-francs. Le terme de Prælegendum est en effet plus ancien & était également celui qu’employait l’ancien rit des Gaules pour désigner la pièce que chantent les chantres pendant l’entrée du clergé.

Source : Cantoral mozarabe n° II de la Chapelle du Corpus Christi de la cathédrale de Tolède, folio XII r° & v°.