Programme de la solennité de sainte Cécile, Vierge & Martyre, patronne de la paroisse, de notre schola & des musiciens

Saint-Eugène, le dimanche 23 novembre 2014, grand’messe de 11h.

Sainte Cécile est l’une des plus illustres parmi les vierges-martyres de Rome. C’est à la fin du IIIème siècle qu’elle joignit à la couronne des vierges celle des martyrs. Mariée de force au païen Valérien, elle le convertit à la foi véritable ainsi que son beau-frère Tiburce. Les Actes de sainte Cécile nous rapportent que le jour de son mariage forcé, tandis que résonnait la musique païenne des noces, Cécile chantait en son cœur une hymne au Christ, le priant de la garder immaculée. Pour cette raison Cécile est devenue patronne des musiciens. Valérien, Tiburce et Cécile recevront tous les trois la palme du martyre, proclamant jusque dans leur mort leur fidélité au Christ Rédempteur. Cécile fut ébouillantée, puis reçut les trois coups de glaives légaux, auxquels elle survivra néanmoins trois jours encore, agonisant péniblement dans sa maison qu’elle laissa en héritage au Pape Urbain ; plus tard cette maison fut dédicacée comme église un 22 novembre, et placée sous son patronage. En octobre 1599, lorsque, sous les ordres du cardinal Sfondate, on y ouvrit le sarcophage de la sainte, son corps était encore intact. Le nom de sainte Cécile figure au Canon de la Messe romaine.

Pour fêter notre patronne, la Schola Sainte Cécile interprète cette année, avec orchestre, la Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod (1818 † 1893). Cette messe fut créée en l’église Saint-Eustache le 22 novembre 1855 à la mémoire du beau-père du compositeur, le célèbre pianiste et professeur au Conservatoire Pierre-Joseph Zimmerman († le 18 octobre 1853). Gounod édifie dans cette œuvre une monumentale « cathédrale » de musique, tour à tour triomphale, distinguée ou recueillie, toute à la gloire de Dieu et de la patronne des musiciens.

Outre la Messe solennelle Sainte Cécile, nous chanterons des extraits de Mors & Vita. Voici comment Gounod présente son oratorio publié en 1885 :

« Cet ouvrage fait suite à ma trilogie sacrée « La Rédemption ». On sera peut-être surpris que, dans le titre, j’aie mentionné la Mort avant la Vie. C’est qu’en effet la Mort n’est que la fin de l’Existence qui est un mourir continuel ; mais elle est le premier instant et, en quelque sorte la naissance de ce qui ne meurt plus.
La première partie est consacrée à l’expression des tristesses causées par la perte des êtres aimés et aux solennelles terreurs de la Justice infaillible. La seconde contient le Réveil des morts par la trompette des Anges, & le Jugement des Elus et des Réprouvés. La troisième, tirée de l’Apocalypse, est la description de la Nouvelle Jérusalem et de la vie bienheureuse. »

Nous donnons des extraits de la seconde partie de cet oratorio, deux tableaux (Judex et Judicium Electorum) qui dépeignent l’adoration du Christ siégeant en majesté au Jugement dernier, adoré par les saints & les martyrs. Les textes utilisés par Gounod sont les hymnes de l’Apocalypse de saint Jean.

Celui qui fut « maître de chapelle honoraire à vie de Saint-Louis des-Français », grand admirateur de Palestrina, auditeur assidu de Lacordaire, un temps séminariste à Saint-Sulpice et maître de chapelle des Missions étrangères avait un sens, un amour et une connaissance véritablement profonds de la liturgie catholique (qualités qui firent parfois défaut à d’autres compositeurs de ses contemporains), ce qui transparaît dans toute sa musique religieuse. Lors de ses funérailles nationales à La Madeleine le 17 octobre 1893, ce fut une messe en grégorien seul qui fut chantée, selon son vœu, Saint-Saëns étant au grand orgue et Fauré dirigeant la maîtrise.

  • Propre du jour en vieux plain-chant parisien – Messe polyphonique : Charles Gounod (1818 † 1893), Messe solennelle Sainte Cécile
  • Procession d’entrée : Judex – extrait de l’oratorio Mors & Vita de Charles Gounod
  • Introït – Loquebar (ton v.)
  • Epître : Ecclésiastique LI, 13-17 : C’est pourquoi je veux te rendre grâces et te chanter tes louanges, Seigneur, notre Dieu.
  • Graduel – Audi filia (ton vii.)
  • Alleluia – Quinque prudentes virgines (ton v.)
  • Evangile : Matthieu XXV, 1-13 : L’époux vint, et celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui aux noces, et la porte fut fermée.
  • Offertoire – Afferentur (ton iv.)
  • Pendant les encensements de l’offertoire : Offertoire de la Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod
  • Préface des Saints au propre de l’archidiocèse de Paris
  • A l’élévation : Benedictus de la Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod
  • Pendant la communion : Mors & Vita (extraits) de Charles Gounod
  • Communion – Confundantur (ton i.)
  • Prière pour la France de la messe la Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod
  • Ite missa est VIII
  • Au dernier Evangile : Salve Regina
  • Procession de sortie : Psaume CL de César Franck (1822 † 1890), organiste de la Basilique Sainte Clotilde à Paris – Cette œuvre fut créée pour l’Institut des Jeunes Aveugles, interprété par ceux-ci lors de la fête de fin d’année – Le Psaume 150 est le dernier du psautier biblique, qu’il conclut par une acclamation générale de tous les chœurs, auxquels se joignent tous les instruments de musique en usage au Temple de Jérusalem

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Dimanche 23 novembre 2014 : solennité de sainte Cécile, patronne des musiciens

Solennité de sainte Cécile le 23 novembre 2014

dimanche 23 novembre 2014

Solennité de sainte Cécile, patronne des musiciens

Grand’messe de 11h,
célébrée en l’église Saint-Eugène – Sainte-Cécile
(Paris IX)
par Monsieur le curé de Saint-Eugène

Comme tous les ans, la Schola Sainte Cécile célèbre la patronne des musiciens par une messe polyphonique fastueuse (le dimanche 23 novembre cette année). La Schola interprétera la Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod (1818 † 1893), qu’elle avait interprété en 2001, 2002 & 2012 en semblable occasion. Elle donnera des extraits de l’oratorio Mors & Vita du même compositeur, ainsi que le Psaume CL de César Franck (1822 † 1890).

Nous vous convions à venir & à faire venir vos amis à Saint-Eugène fêter avec nous cette fête de la musique sacrée chrétienne !

Découvrez l’événement sur Facebook.

Précédentes Céciliades :

  • Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod (2001 & 2002),
  • Messe de sainte Cécile de Touve Ratovondrahety (2003),
  • Vêpres en musique de sainte Cécile avec psaumes & antiennes de Marc-Antoine Charpentier et Henry du Mont (2004, dans le cadre de l’année Charpentier),
  • Missa secunda de Hans Leo Hassler (2005),
  • Missa Salve Regina de Jean Langlais (2006),
  • Messe à 4 voix et deux dessus (H.1) de Marc-Antoine Charpentier (2007),
  • Messe Gaudete in Domino semper, du Sacre de Louis XVI, de François Giroust (2008),
  • Missa Octava de Hans Leo Hassler (1564 †1612), archimusicien de la cité de Nuremberg (2009),
  • Missa secunda de Hans Leo Hassler (2010),
  • Messe solennelle Sainte Cécile de Charles Gounod (2012),
  • Messe Gaudete in Domino semper, du Sacre de Louis XVI, de François Giroust (2013).

Messe solennelle de sainte Cécile

Photos de la solennité de saint Eugène le 20 novembre 2011 dernier

Voici quelques photos de notre fête paroissiale, au cours de laquelle la Schola Sainte Cécile a interprété la Messe Gaudete in Domino semper dite du Sacre de Louis XVI, de François Giroust.

Aux collectes de la messe.

DEVS, qui nos Martyris tui confessióne gloriósa circumdas et protegis : præsta nobis ; et ejus intercessióne gaudere, et oratióne fulciri.
Dieu qui nous entoure et nous protège par la confession glorieuse de ton martyr, le bienheureux Eugène, accorde-nous que son intercession nous réjouisse et que sa prière nous soutienne.

Traduction de l’épître par le sous-diacre.

Caríssimi : Beátus vir, qui suffert tenta-tiónem : quóniam cum probátus fúerit, accípiet corónam vitæ, quam repromísit Deus diligéntibus se.
Mes bien-aimés : Heureux l’homme qui sup-porte l’épreuve, car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie que Dieu a promise à ceux qui l’aiment.

Au Symbole de la foi.

Et unam sanctam cathólicam et apostólicam Ecclésiam.
Je crois à l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Au canon.

Ut tantam habéntes impósitam nubem téstium, per patiéntiam currámus ad propósitum nobis certámen, et cum eis percipiámus immarcescíbilem glóriæ corónam.
Afin que, soutenus par cette foule immense de témoins, nous courions jusqu’au bout l’épreuve qui nous est proposée et recevions avec eux l’immarcescible couronne de gloire.

Chant de l’Ite missa est par le diacre.

Suscipiéntes, Dómine, pignus æternæ vitæ, ne permittas propter amorem podibilis vitæ admittere illicita : qui Martyri tuo Eugenio dedisti propter timorem et amorem tuum duros corporis dolores libenter pati.
Ceux qui ont reçu les gages de la vie éternelle, Seigneur, ne les laisse pas commettre des actes interdits par amour d’une vie haïssable ; toi qui as accordé à Eugène, ton martyr, à cause de la crainte et de l’amour qu’il te portait, de supporter librement les souffrances du corps.

Au dernier évangile

Huc volat fidens populus salutis :
Dum colit patris cineres verendi,
Corporis morbos animique pellunt
Numine pleni.
Le peuple, dans la confiance d’obtenir la santé du corps et de l’âme, vole au tombeau d’Eugène : & tandis qu’il honore les cendres d’un père aussi respec-table, ces reliques pleines encore de la vertu du Dieu vivant, chassent leurs maladies corporelles et spirituelles.

Quelques prochains rendez-vous à Saint-Eugène

DIMANCHE 20 NOVEMBRE – 11H
SOLENNITE DE SAINT EUGENE, EVEQUE & MARTYR

Messe solennelle
Messe Gaudete in Domino semper du Sacre de Louis XVI, par François Giroust
Le programme complet
L’évènement sur Facebook

DIMANCHE 20 NOVEMBRE – 17H
SOLENNITE DE SAINT EUGENE, EVEQUE & MARTYR, PATRON

Vêpres solennelles de saint Eugène, suivies du Salut du Très-Saint Sacrement
Dixit Dominus de Marc-Antoine Charpentier – Magnificat de Claudin de Sermisy
Le programme complet
L’évènement sur Facebook

LUNDI 21 NOVEMBRE – 20H30
FETE DE LA PRESENTATION

Pèlerinage paroissial à Notre-Dame des Victoires
Messe traditionnelle chantée au maître-autel de la Basilique
Missa secunda de Hans Leo Hassler
L’évènement sur Facebook

MARDI 22 NOVEMBRE – 19H
FETE DE SAINTE CECILE, MARTYRE, PATRONNE

Messe chantée
Missa secunda de Hans Leo Hassler

NUIT DU SAMEDI 26 AU DIMANCHE 27
NUIT DE PRIERE

Nuit de prière et d’adoration pour la Vie,
à l’occasion de l’entrée dans la nouvelle année liturgique
Samedi à 20h : Chant des Ières vêpres, complies
Nuit d’adoration
Dimanche à 6h : Chant des matines & laudes du Ier dimanche de l’Avent, suivies du salut du Très-Saint Sacrement
L’évènement sur Facebook

Programme de la fête de sainte Cécile, Vierge & Martyre, patronne de la paroisse & des musiciens

Saint-Eugène, le lundi 22 novembre 2010, grand’messe de 19h.
Répétition pour les choristes à 18h30.

  • Propre du jour en vieux plain-chant parisien – Messe polyphonique : Missa Secunda de Hans Leo Hassler (1564 † 1612), archimusicien de la cité de Nuremberg.
  • Procession d’entrée : orgue
  • Introït – Loquebar (ton v.)
  • Graduel – Audi filia (ton vii.)
  • Alleluia – Quinque prudentes virgines (ton v.)
  • Offertoire – Afferentur (ton iv.)
  • Préface des Saints au propre de l’archidiocèse de Paris
  • Pendant la communion : Quam dilecta – grand motet de Michel-Richard de La-lande (1657 † 1726), maître de la chapelle des rois Louis XIV & Louis XV (extraits)
  • Communion – Confundantur (ton i.)
  • Ite missa est VIII
  • Au dernier Evangile : Salve Regina
  • Procession de sortie : O Sancta cœlicolis – invocation des musiciens à sainte Cécile, extraite de « La Céciliade ou martyre sanglant de sainte Cécile, patronne des musiciens », tragédie en musique représentée à Paris en 1606 – vers de Nicolas Soret – musique d’Abraham Blondet, chanoine & maître de chapelle de Notre-Dame de Paris
  • Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    Solennité de saint Eugène, évêque & martyr, patron

    Dimanche 21 novembre
    SOLENNITE DE SAINT EUGENE
    Evêque, compagnon & disciple de saint Denis,
    martyrisé à Deuil-la-Barre près de Paris, patron.
    Messe solennelle à 11h

    Au cours de cette messe, la Schola Sainte Cécile interprètera :
    * la Messe à 4 voix, 8 solistes et instruments de Marc-Antoine Charpentier (H. 1)
    * le motet pour le sacre d’un évêque (Ecce sacerdos magnus) de Marc-Antoine Charpentier
    * le motet Dominus regnavit de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville

    La solennité de saint Eugène prend cette année une importance particulière car elle marque le 25ème anniversaire du retour de la messe traditionnelle à Saint-Eugène – Sainte-Cécile. En effet, à la suite d’une requête présentée à S.E. le cardinal Lustiger par 273 membres & sympathisants de la chorale et des Amis de Sainte-Cécile, le 17 novembre 1985, M. l’Abbé Laurent, dixième curé de Saint-Eugène, célébrait pour la première fois dans son église la messe de saint Pie V « interdite » depuis 1970 et qui, depuis cette date n’a cessé d’y être célébrée de façon habituelle. C’est l’occasion de rendre grâces à Dieu pour les nombreux fruits visibles reçus en ces 25 ans, et tout particulièrement pour la trentaine de vocations sacerdotales issues depuis de notre paroisse.

    Kermesse paroissiale le samedi 20 novembre & le dimanche 21 novembre toute la journée (repas, stands, tombola).

    Note : cette année, la solennité de sainte Cécile est empêchée en raison du premier dimanche de l’Avent tombant après sa fête. La messe de sainte Cécile sera donc chantée le lundi 22 novembre à 19h.

    L’évènement sur Facebook