Enregistrement : sainte messe de l’Ascension

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

Téléchargez les partitions chantées au cours de cette messe & présentes dans cet enregistrement :

Les fichiers MP3 sont téléchargeables ici.

L'Ascension - Sacro Monto d'Ossucio - Lombardie

Publié dans Enregistrements | Marqué avec , | Un commentaire

Programme de l’Ascension

Saint-Eugène, le jeudi 29 mai 2014, grand’messe de 11h.

Catéchisme sur l’Ascension.

Saint Augustin estimait que la fête de l’Ascension était d’institution apostolique. Cette fête est en effet très ancienne, même si dans les tous premiers temps de l’Eglise, l’Ascension du Seigneur était célébrée au jour de la Pentecôte, jointe à la descente de l’Esprit-Saint sur les Apôtres (cette disposition, qui nous paraîtra aujourd’hui curieuse, est encore attestée au début du IVème siècle par Eusèbe de Césarée et le récit de la pèlerine Egérie). L’institution d’une fête propre au 40ème jour après Pâques paraît remonter au dernier quart du IVème siècle, probablement après le premier Concile œcuménique de Constantinople de 381 qui défendit la divinité de l’Esprit-Saint (on voulut sans doute alors réserver la fête de la Pentecôte à la célébration seule du mystère de l’Esprit-Saint) – et il est possible que saint Grégoire de Nysse – dont on possède l’homélie pour l’Ascension de l’année 388 – fusse, sinon l’initiateur – du moins l’un des premiers propagateurs d’une célébration de l’Ascension au 40ème jour après Pâques au lieu du 50ème jour. La fixation de la célébration liturgique de l’Ascension au jeudi qui est le 40ème jour après Pâques, commune à partir de la fin du IVème siècle à tous les rits d’Orient & d’Occident, n’est bien sûr pas le fruit du hasard, notre Seigneur s’étant élevé vers le ciel 40 jours après sa résurrection ainsi que le rapporte saint Luc dans les Actes des Apôtres (« Il s’était aussi montré à eux depuis sa passion, et leur avait fait voir, par beaucoup de preuves, qu’il était vivant, leur apparaissant pendant quarante jours, et leur parlant du royaume de Dieu. » Actes 1, 3). Selon une tradition patristique ancienne (attestée par les Constitutions Apostoliques, livre V, chap. XIX.), l’ascension du Seigneur s’est produite à midi, aussi l’heure de sexte revêt une solennité particulière en ce jour. A Rome, après la messe célébrée sur l’autel de Saint-Pierre, le Pape était couronné par les cardinaux et, vers l’heure de sexte, se rendait en procession solennelle au Latran, accompagné par les évêques et tout le clergé.

La liturgie traditionnelle connait en ce jour un symbole fort : afin de signifier le départ de notre Maître & Seigneur, après le chant par le diacre de l’évangile à la messe de ce jour, on éteint « le Cierge pascal, que nous vîmes allumer dans la nuit de la résurrection, et qui était destiné à figurer, par sa lumière de quarante jours, la durée du séjour de notre divin Ressuscité au milieu de ceux qu’il a daigné appeler ses frères » (dom Guéranger).

L’Ascension est une fête d’obligation pour l’Eglise universelle, ce qui signifie que l’assistance à la messe et la sanctification du jour en sont obligatoires, à l’instar d’un dimanche.

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.
Télécharger le livret des dimanches du Temps pascal au format PDF.

Publié dans Programmes, Rit romain, Saint-Eugène | Marqué avec | 2 commentaires

Pèlerinage à Turin pour l’ostension du Saint Suaire

Du 30 avril au 3 mai dernier, la paroisse Saint-Eugène – Sainte-Cécile ainsi que la Schola Sainte Cécile étaient à Turin en pèlerinage, à l’occasion de l’ostension extraordinaire du Saint Suaire. Cette ostension, la 12ème depuis 1578, se déroule de Pâques au 24 juin 2015 à l’occasion du bicentenaire de la naissance de saint Jean Bosco.

Voici un petit compte rendu photographique de ce pèlerinage.

Nous avons été aidés dans l’organisation de ce pèlerinage par l’Association Cardinal Saldarini, qui inlassablement conseille & aide les pèlerins attachés au rit traditionnel à l’occasion de cette ostension. Nous fûmes reçus à Turin en la très belle église de l’Archiconfrérie de la Miséricorde.

Arrivés le jeudi 30 avril, nous chantâmes la messe de la fête de sainte Catherine de Sienne, patronne de l’Italie, co-patronne de l’Europe (messe avec Credo, la fête étant de Ière classe en Italie.

Nous avons profité de ces 4 jours pour visiter les nombreuses & belles églises de Turin, en particulier la basilique de Superga, mausolée de la maison de Savoie, située sur un sommet un peu en dehors de la ville.

Le vendredi 1er mai, nous fumes rejoints par les paroissiens de Saint-Eugène, la messe célébrée fut celle de saint Joseph.

Le samedi 2 mai, nous eûmes la grande émotion de prier devant le Saint Suaire de Notre Seigneur Jésus-Christ, montré aux fidèles dans la cathédrale de Turin.

29 Le Saint Suaire offert à la vénération des fidèles dans la cathédrale de Turin

Après l’ostension du Saint Suaire, visite du Musée diocésain et du campanile de la cathédrale, puis messe votive du Saint Suaire, tirée des livres liturgiques propres au diocèse de Turin (la fête liturgique du Saint Suaire dans ce diocèse est au 4 mai). La chasuble que porte M. l’Abbé Iborra est du XVIIIème siècle.

Le dimanche, l’église de la Miséricorde fêtait l’anniversaire du rétablissement en ses murs de la messe traditionnelle. Pour cette occasion, la messe fut célébrée par Mgr Guido Pozzo, archevêque titulaire de Bagnoregio, secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei.

Omnipotens sempiterne Deus, nostrórum témporum vitæque dispósitor, fámulis tuis contínuæ tranquillitátis largíre subsídium : ut quos incólumes própriis sédibus reddidisti, tua semper fácias protectióne secúros : Per Dóminum nostrum Jesum Christum Fílium tuum, qui tecum vivit & regnat in unitáte Spíritus Sancti Deus, per ómnia sæcula sæculórum. R/. Amen.
(Bénédiction des pèlerins en retour de pèlerinage, tirée du Rituel parisien de Mgr de Quélen).

Publié dans Images de la liturgie | Marqué avec , | Laisser un commentaire

[Film] Jeanne d’Arc – de Victor Fleming avec Ingrid Bergman (1948)

Sainte Jeanne d'Arc par Ingrid Bergman

Publié dans Art sacré | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Programme du IVème dimanche après Pâques – Cantate Domino – Messe prélatice de Mgr Pozzo

Eglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le dimanche 3 mai 2015, messe prélatice en rit romain traditionnel de 11h, célébrée par Mgr Guido Pozzo, archevêque titulaire de Bagnoregio, secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei.

Nous terminons notre pèlerinage pour la vénération du Saint Suaire à Turin par la messe dominicale prélatice de Mgr Pozzo. La Schola Sainte Cécile avait eut l’honneur de chanter les vêpres solennelles célébrées par cet archevêque le 24 octobre 2013 en l’église de la Très-Sainte Trinité des Pèlerins à Rome lors du Pèlerinage international Populus Summorum Pontificum.

Eglise de la Miséricorde
Via Barbaroux 41
Turin.

Comme dimanche dernier, l’évangile de ce dimanche nous prépare au départ prochain du Christ à l’Ascension & à la venue du Paraclet de vérité à la Pentecôte. L’évangile est tiré de l’évangile de Jean, comme régulièrement durant le Temps Pascal ; la lecture de l’évangile de Jean pendant le Temps Pascal doit remonter à la plus haute antiquité, car c’est une constante que l’on retrouve dans les différents rits tant Orientaux qu’Occidentaux. Comme dimanche dernier, l’évangile de ce dimanche est extrait du dernier discours du Christ pendant la Cène (Jean 16, 5-14).

« Que veulent donc dire ces paroles : « Mais je ne vous ai pas dit ces choses dès le commencement, parce que j’étais avec vous », si ce n’est que les prédictions qu’il leur fait ici du Saint-Esprit, à savoir qu’il viendrait à eux et rendrait témoignage au moment où ils auraient à souffrir les maux qu’il leur annonçait, il ne les leur avait pas faites dès le commencement, parce qu’il était avec eux ? Ce consolateur ou cet avocat (car le mot grec Paraclet veut dire l’un et l’autre) n’était donc nécessaire qu’après le départ du Christ ; il ne leur en avait point parlé dès le commencement lorsqu’il était avec eux, parce qu’il les consolait lui-même par sa présence. »
Homélie de saint Augustin, évêque, IXème leçon des vigiles nocturnes de ce dimanche, au troisième nocturne.

  • Accueil de Mgr l’Archevêque : Ecce sacerdos magnus (H. 423) de Marc Antoine Charpentier (1643 † 1704), maître de la musique de Marie de Lorraine, duchesse de Guise, du Dauphin, fils de Louis XIV et de la Sainte Chapelle
  • Au début de la messe : Ad cœnam Agni providi – hymne du temps pascal à vêpres, texte de Saint Nicetas de Remesiana (Vème siècle), mise en musique de Charles de Courbes (1622)
  • Epître : Jacques I, 17-21 : Toute grâce excellente et tout don parfait vient d’en haut, et descend du Père des lumières, qui ne peut recevoir ni de changement, ni d’ombre, par aucune révolution.
  • Evangile : Jean XVI, 5-14 : Cependant je vous dis la vérité : Il vous est utile que je m’en aille : car si je ne m’en vais point, le Consolateur ne viendra point à vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai.
  • Pendant l’offertoire : Dextera Domini du Padre Giovanni Baptista Martini, o.f.m. (1704 † 1784), maître de chapelle et organiste du couvent franciscain de Bologne
  • Après la Consécration : O salutaris Hostia sur le Salve festa dies de saint Venance Fortunat – harmonisation : Touve Ratovondrahety
  • Pendant la communion : Christus resurgens (Ier répons du samedi in Albis) – Jean Richafort (c. 1480 † après 1547) – texte tiré de l’épître aux Romains VI, 9-10 & IV, 25
  • Au dernier Evangile : Regina cœli – mise en polyphonie d’après Charles de Courbes (1622)
  • Procession de sortie : Cantilène pascale O fílii et filiæ – mélodie du XIIIème siècle, paroles de Jehan Tisserant (XVème siècle), harmonisation Henri de Villiers

Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

L’évènement sur Facebook.

Sindone2015

Publié dans Programmes, Rit romain | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Programme du dimanche du Paralytique – ton 3

La guérison du paralytique - Musée byzantin d'Athènes - Grèce - XIXème siècleParoisse catholique russe de la Très-Sainte Trinité, le dimanche 3 mai 2015 du calendrier grégorien – 20 avril 2015 du calendrier julien, divine liturgie de saint Jean Chrysostome de 9h15.

Après avoir fêté l’Apôtre Thomas le IInd dimanche de Pâques, les femmes Myrophores avec Nicodème et Joseph d’Arimathie le IIIème dimanche de Pâques, la liturgie byzantine propose à l’édification des fidèles les trois dimanches qui suivent des épisodes de la vie du Christ s’étant déroulés au cours des Cinquante Jours, la Pentecôte hébraïque :

  • la guérison du Paralytique à la piscine de Bethesda,
  • la conversion de la Samaritaine,
  • la guérison de l’Aveugle-né.
  • L’origine de la célébration de la guérison du Paralytique au IVème dimanche de Pâques est constantinopolitaine ; dans la tradition de Jérusalem, l’évangile de ce jour était lu le dimanche suivant.

    L’hymnographie de ce dimanche est donc essentiellement d’origine constantinopolitaine, comme du reste l’essentiel du Pentecostaire.

    Aux heures
    A tierce & à sexte : Tropaire du dimanche, ton 3. Gloire au Père. Et maintenant. Theotokion de l’heure. Kondakion de la fête.

    Tropaires des Béatitudes : 4 tropaires du dimanche, ton 3, & 4 tropaires de la 6ème ode du canon du Triode fleuri :
    1. Adam, notre premier père, ayant transgressé ton commandement, * ô Christ, tu l’as chassé du Paradis ; * mais, compatissant, tu fis entrer le bon Larron * te confessant sur la croix et criant : * Souviens-toi de moi, Sauveur, ** quand tu entreras dans ton royaume.
    2. Pour notre faute, tu nous condamnas * à la malédiction de la mort, Seigneur source-de-vie ; * mais, souffrant dans ton corps, Maître sans péché, * tu fis revivre les morts qui s’écrièrent : * Souviens-toi de nous aussi ** quand tu entreras dans ton royaume.
    3. Ressuscité d’entre les morts, tu nous sauvas de nos passions, * Seigneur, par ta sainte Résurrection ; * et, Sauveur, tu as détruit toute la puissance de la mort ; * c’est pourquoi nous, les fidèles, te crions : * Souviens-toi de nous aussi ** quand tu entreras dans ton royaume.
    4. Par ta sépulture de trois jours tu éveillas, * Dieu, les morts qu’aux Enfers tu vivifias ; * et, dans ta bonté, tu fus la source de l’immortelle vie * pour nous tous, fidèles, qui sans cesse te crions : * Souviens-toi de nous aussi ** quand tu entreras dans ton royaume.
    5. Elevé de ton plein gré sur le bois de la croix, * au sépulchre déposé comme mort, * ô Christ, tu donnes vie à tous les morts de l’Hadès, ** & tu ressuscites comme Dieu tout-puissant.
    6. Lorsque l’Hadès te rencontra au plus profond, * irrité, il dut te rendre ses prisonniers, * qui jamais ne cesseront de chanter, ** Dieu sauveur, ta merveilleuse Résurrection.
    7. Lorsque les Disciples du Seigneur * virent le Christ surgi du tombeau, * ils adorèrent la Vie de l’univers ** d’un cœur allègre, plein d’enthousiasme & d’amour.
    8. Depuis de nombreuses années, * il gisait sur son lit de douleur : * par ta parole il fut guéri & glorifia, ** Source de vie, ta miséricorde infinie.

    A la petite entrée :
    1. Tropaire du dimanche, ton 3 : Que les cieux se réjouissent ! * que la terre exulte d’allégresse ! 
* car le Seigneur a fait merveille par la force de son bras, 
* terrassant la mort par sa propre mort et devenant le Premier-né d’entre les morts !
 * Du sein de l’Enfer, Il nous a tous sauvés, ** accordant au monde la grande miséricorde.
    2. Gloire au Père, & au Fils, & au Saint-Esprit.
    3. Kondakion du Paralytique, ton 3 : Relève, Seigneur, par ta divine Présence, mon âme misérable,
paralysée par mes péchés de toutes sortes et mes actes déréglés,
toi qui jadis relevas le paralytique, afin que, sauvé, je te crie :
Ô Christ miséricordieux, gloire à ta Puissance !
    5. Et maintenant, & toujours, & dans les siècles des siècles. Amen.
    6. Kondakion de Pâques, ton 8 : Lorsque tu gisais dans le tombeau, Seigneur immortel, * tu as brisé la puissance de l’Enfer, * et tu es ressuscité victorieusement, ô Christ notre Dieu, * ordonnant aux Myrrophores de se réjouir, * visitant tes Apôtres et leur donnant la paix, ** toi qui nous sauves en nous accordant la résurrection.

    Prokimen
    Du Paralytique, ton 1 :
    R/. Sur nous, Seigneur, soit ton amour, ainsi qu’en toi fut notre espoir ! (Psaume 32, 22).
    V/. Justes, exultez dans le Seigneur, aux cœurs droits convient la louange (Psaume 32, 1).

    Epître :
    Du Paralytique : Actes des Apôtres (§ 23) IX, 32-42
    Alors Pierre ayant fait sortir tout le monde, se mit à genoux et en prière : et se tournant vers le corps, il dit : Tabitha, levez-vous. Elle ouvrit les yeux ; et ayant vu Pierre, elle se mit sur son séant.

    Alleluia
    Du Paralytiques, ton 5 :
    V/. Ton amour, Seigneur, à jamais je le chante, d’âge en âge ma parole annonce ta fidélité (Psaume 88, 2).
    R/. Car j’ai dit : l’amour est bâti à jamais, aux cieux tu as fondé ta fidélité (Psaume 88, 3).

    Evangile :
    Du Paralytique : Jean (§ 14) V, 1-15
    Depuis, Jésus trouva cet homme dans le temple, et lui dit : Vous voyez que vous êtes guéri ; ne péchez plus à l’avenir, de peur qu’il ne vous arrive quelque chose de pis.

    A la commémoraison de la Très-Sainte Mère de Dieu durant l’anaphore eucharistique
    L’ange chanta à la Pleine de grâce : Réjouis-toi, Vierge très pure, je répète, réjouis-toi ! Ton Fils en vérité est ressuscité après trois passés dans le tombeau ; et Il a redressé les morts : fidèles, soyez dans l’allégresse !
    Resplendis, resplendis, nouvelle Jérusalem, car sur toi la gloire du Seigneur s’est levée. Réjouis-toi et exulte, Sion, et toi, Mère de Dieu très pure, réjouis-toi, car ton Fils est ressuscité ! Alléluia !

    Verset de communion
    De Pâques : Recevez le corps du Christ, goûtez à la source immortelle.
    Du dimanche : Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux (Psaume 148, 1). Alleluia, alleluia, alleluia.

    Publié dans Programmes, Rit byzantin, Très-Sainte Trinité | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

    Programme de la messe votive du Saint Suaire

    Représentation du saint SuaireEglise de l’Archiconfrérie de la Miséricorde, Turin, le samedi 2 mai 2015, grand’messe en rit romain traditionnel de 19h.

    Le diocèse de Turin possède dans son propre une messe du Saint Suaire, dont la fête est célébrée le 4 mai. Dans le cadre de notre pèlerinage, après la vénération du Saint Suaire ce samedi matin, nous aurons la joie de chanter cette messe ce soir à Turin.

    Eglise de la Miséricorde
    Via Barbaroux 41
    Turin.

    • Procession d’entrée : Vexilla Regis prodeunt – hymne de la sainte Croix, composée au VIème siècle par saint Venance Fortunat lors de la susception à Poitiers des reliques de la vraie Croix par la reine de France Sainte Radegonde – mise en polyphonie d’Anthoine de Bertrand (1530 † 1581)
    • Propre de la messe du Saint-Suaire en plain-chant piémontais du XVIIème siècle
    • Ordinaire : Messe Ad Majorem Dei Gloriam (1699) d’André Campra (1660 † 1744), maître de chapelle de Notre-Dame de Paris & de Louis XV à Versailles
    • Epître : Isaïe LXII, 11; LXIII, 1-7 : Pourquoi donc votre robe est-elle toute rouge ? et pourquoi vos vêtements sont-ils comme les habits de ceux qui foulent le vin dans le pressoir ?
    • Evangile : Marc XV, 42-46 : Joseph ayant acheté un linceul, descendit Jésus de la croix, l’enveloppa dans le linceul, le mit dans un sépulcre, qui était taillé dans le roc, et roula une pierre jusqu’à l’entrée du sépulcre.
    • Pendant les encensements de l’offertoire : Crucem tuam adorarmus – Frantisek Picka (1873 † 1918), organiste, chef d’orchestre et compositeur à Prague
    • Pendant la communion : Adoramus Te, Christe – Ludovico Grossi da Viadana (1564 † 1627), maître de chapelle de la cathédrale de Mantoue
    • Ite, missa est : de la Messe royale du Ier ton d’Henry du Mont
    • Au dernier Evangile : Regina cœli – mise en polyphonie d’après Charles de Courbes (1622)
    • Procession de sortie : Vere languores – Thomas Luis de Victoria (1540 † 1611), maître de chapelle de l’impératrice Marie

    Télécharger le livret de cette messe au format PDF.

    L’évènement sur Facebook.

    Sindone2015

    Publié dans Programmes, Rit romain | Marqué avec , , | Laisser un commentaire